Les partis communistes et ouvriers préparent la Rencontre internationale de novembre 2018 à Athènes

La 20ème Rencontre Internationale des Partis Communistes et Ouvriers se tiendra à Athènes en novembre 2018

Le 20 mai 2018, au siège du Comité Central du Parti Communiste de Grèce (KKE) à Athènes, s’est tenue une réunion du groupe de travail pour la préparation de la Réunion internationales des partis communistes et ouvriers qui se déroulera à Athènes, du 23 au 25 ​​Novembre 2018,  à l’occasion du 100ème anniversaire du KKE.

Les représentants des 27 partis membres du groupe de travail ont examiné les questions d’organisation de la 20ème réunion internationale .

Le thème de cette Rencontre internationale à laquelle participeront la plupart des partis communistes et ouvriers du monde sera : « La classe ouvrière moderne et ses syndicats. Tâches de son avant-garde politique -les partis communistes et ouvriers- dans la lutte contre l’exploitation et les guerres impérialistes, pour les droits des travailleurs et des peuples, pour la paix et le socialisme ».

Lire la suite

Publicités

Les communistes du Pays Grassois: « une refonte complète de notre mode de fonctionnement est à considérer »


PCF-Grasse-Robert Charvin

Les communistes Grassois réunis en Assemblée Générale, le 27 avril 2018, ont décidé de la motion suivante:

Du 23 au 28 novembre prochain va se tenir le congrès extraordinaire de notre Parti qui doit être, comme son nom l’indique, « extraordinaire ». De l’avis de nombre de communistes grassois, ce congrès sera déterminant pour l’avenir du Parti.

Son avenir sera ce que tous les communistes décideront d’en faire. Cela doit porter sur une réflexion profonde et sans concession de l’organisation de ses instances, sur sa ligne politique qui doit être clairement définie et sur quelle stratégie adopter.

Lire la suite

Les communistes de Vence: « Créer les conditions du rassemblement de tous les communistes dans les Alpes-Maritimes »

PCF-Vence

Réunis le lundi 16 avril 2018 en Assemblée Générale, les  Communistes de Vence ont voté la motion suivante:

Dans le cadre de notre prochain congrès qui sera déterminant pour l’avenir du Parti, nous aurons un gros travail à effectuer concernant notre ligne politique, notre stratégie, notre organisation et la direction que nous voulons.
Nous devons donc créer les conditions du rassemblement de tous les communistes.

Dans notre département, ce n’est pas le cas.
Lire la suite

Les communistes niçois: une conférence départementale pour « rétablir des conditions d’écoute, de transparence et de décisions collectives  » (29 mars 2018)

PCF Nice

Les communistes de Nice, réunis en Assemblée Générale le 29 mars, ont voté la motion suivante:

Le prochain congrès du Parti Communiste Français s’annonce déterminant pour la suite.
Notre affaiblissement en tant que force organisée, nos reculs électoraux, les dysfonctionnements multiples et variés que nous connaissons inquiètent nombre d’entre nous.
Lire la suite

Rassembler « la gauche authentique » ?

L’image contient peut-être : 3 personnes

L’actuelle direction nationale du Parti  a  pollué -pour ne pas dire saboté –  délibérément la préparation du dernier congrès de notre parti en plaçant de fait au coeur des débats la pseudo question de la participation ou non à des primaires « de gauche ».

On voit aujourd’hui ce qu’il en est des réalités et de la mascarade de démocratie que constitue ce système importé de la non-démocratie étasunienne.
Tant à droite qu’à gauche, il y a eu tout au plus illusion de démocratie avec des électeurs du camp adverse qui se sont évertués à fausser un jeu déjà faussé par le mécanisme même de « primaires » qui sont la négation du rôle des partis et de la démocratie.

Derrière l’attentisme suicidaire de la direction nationale du Parti se profilait l’attente des « primaires » socialistes et l’avènement d’un heureux évènement qui pourrait se résumer à un candidat issu du P.S. qui ne soit  à « Ni Hollande, ni Valls ».
Lire la suite

PCF: Sortir de l’impasse. La parole aux communistes.

vote

A l’issue de la Conférence nationale tenue samedi 5 novembre, deux constatations s’imposent.
La première est que les communistes français sont dans une  une impasse tactique et stratégique.
La seconde est que jamais depuis 1944, notre Parti n’a été aussi dangereusement divisé.

Chaque communiste peut et doit s’interroger sur les causes d’une situation aussi grave.
Lire la suite

Présidentielles: un dirigeant historique du PCF appelle à la responsabilité

ensemble

Roland Leroy est une des grandes figures du PCF, l’un des derniers dirigeants nationaux « historiques ».
Cheminot, jeune Résistant, il a adhéré en 1943, tout jeune, en pleine Occupation aux Jeunesses communistes clandestines dont il devient le responsable en Seine Maritime.

Il a été  membre du Bureau Politique du Parti Communiste Français pendant 30 ans (1964-1994), Secrétaire national de 1960 à 1979, Directeur de « l’Humanité » et député de 1956 à 1958, de 1967 à 1981 puis de 1986 à 1988 et Directeur de « l’Humanité » de 1974 à 1994.
Proche d’Aragon, ouvrier ajusteur à la SNCF devenu un brillant intellectuel, avec toute sa longue et riche expérience, Roland Leroy  reste à 90 ans  un fin analyste de la vie politique française.
Son opinion sur le positionnement des communistes face aux échéances de l’élection présidentielle et des élections législatives mérite par son sens des responsabilités d’être connue et débattue.
L’ Appel communiste 06

Lire la suite

Présidentielles: a-t-on encore réellement le choix ?

melenchon-pierre-laurent

En 2012, la campagne des présidentielles a déplacé des foules autour du programme « L’Humain d’abord » et de la candidature de J.L. Mélenchon. Les communistes ont joué dans cette mobilisation et ses résultats un rôle essentiel.

C’était prévisible et évident: dès la fin de l’été 2016, nous allions rentrer dans la « pré- campagne présidentielle » ,  en fait  dans la campagne, que nous le voulions ou non.
La campagne forcée et aberrante pour une primaire « de la gauche de la gauche » et le calendrier décidé par l’exécutif national de notre Parti (avec la désignation seulement en novembre du candidat  communiste ou auquel le Parti Communiste apportera son soutien !)  mettent les communistes dans une situation intenable et dangereuse.

Intenable parce que la France est de fait aujourd’hui en campagne et que les choix de la direction nous mettent hors jeu.

Dangereuse parce qu’à trop attendre, nous ne serons plus en situation de faire entendre les propositions communistes, de contribuer à une plateforme programmatique ou à des orientations communes et que le retard pris se retournera inévitablement, à court, moyen et long termes, contre nous.

La situation aurait été tout autre si, dès 2012, nous avions eu une direction nationale qui se préoccupe de préparer les échéances à venir autrement que par des zigzags opportunistes autour de « personnalités » qui ont toutes leur part de responsabilité dans les choix faits par F. Hollande depuis 2012 et qui, si elles sont sincères dans leur volonté de rupture avec le social-libéralisme ne peuvent que se rallier à (et non incarner) une candidature ayant toujours combattu de façon cohérente des choix désastreux pour les travailleurs et le peuple.
Ce n’est pas le cas. Lire la suite

Brexit: « Une victoire pour la souveraineté populaire, une défaite pour l’axe UE-FMI-OTAN » déclare le Parti Communiste de Grande-Bretagne

lexit

A l’annonce de la victoire des partisans de la sortie de la Grande-Bretagne de l’U.E., le Parti Communiste de Grande-Bretagne qui aux côtés d’autres forces politiques de Gauche et de syndicats (transport, alimentation, boulangerie, etc.) et de parlementaires travaillistes a mené campagne pour une sortie « de Gauche » de l’U.E.  » (la « Left-leave-Lexit campaign ») a fait la déclaration suivante:

Lire la suite

Après le 37 ème Congrès du PCF, quelles perspectives pour les communistes des AM ?

Drapeau PCF

Etrange congrès que ce 37ème congrès, si l’on s’en tient à la nécessaire concordance entre les paroles et les actes.
Tout d’abord, un rappel en quelques chiffres.
Depuis le 36ème congrès, il y a trois ans, notre parti a perdu  nationalement en moyenne 17 % de ses membres cotisants de 2013.
Dans les Alpes-Maritimes, nettement plus: 27%.
On aurait pu penser que cette situation organisationnelle qui ne doit rien à la fatalité aurait été examinée et débattue aux deux niveaux.

Lire la suite